English 日本語       Guide de Tokyo - art, culture et sorties

page 1 (1/2) « Description » 2 page suivante

  • MANGA ⇔ TOKYO

    12 août – 3 novembre 2020
    The National Art Center, Tokyo

     

     
    La présente exposition explore les diverses représentations de « Tokyo » dans les mangas, les films d’animation, les jeux vidéo, ainsi que dans les films avec des effets spéciaux.

    A l’origine, cette exposition s’est tenue à Paris sous la direction du National Art Center, Tokyo, avec, pour commissaire invité, Kaichiro Morikawa (maître assistant de l’Université Meiji).

     

    MANGA⇔TOKYO à La Villette

    En 2018, la France et le Japon célèbrent le 160e anniversaire de leurs relations diplomatiques. A cette occasion, une série de programmes est organisée sous le titre « Japonismes 2018 : les âmes en résonance » pour présenter l’art japonais sous diverses formes.

    L’exposition « MANGA⇔TOKYO » à la Grande Halle de La Villette à Paris était destinée à présenter l’art contemporain japonais.

     


    MANGA⇔TOKYO : à Roppongi, Tokyo 2020

    Comme à la Grande Halle de La Villette, une immense maquette de la ville de Tokyo et un écran géant qui diffuse des extraits de manga sont installés au centre de l’exposition de Tokyo, à laquelle les visiteurs accèdent directement depuis l’entrée de la salle d’exposition.

    Ce centre est un espace ouvert, entouré d’un grand nombre de panneaux présentant des bandes dessinées, des films d’animation et des jeux vidéo japonais.

    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    Photo de l’exposition

    Le nombre et la diversité des mangas présentés ici sont impressionnants.

    On trouve bien sûr des classiques comme Tomorrow’s Joe, Sunset on Third Street, Sally the Witch, Lupin III et Hikara-san, mais également des œuvres plus récentes comme Sailor Moon, Le Gourmet solitaire, Rurouni Kenshin, Love Live!, Jin-Roh, March Comes In like a Lion et des films de Makoto Shinkai (5 centimètres par seconde, The Garden of Words et Your Name.).

    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    manga 4
    Photos de l’exposition

    Comme dit précédemment le but de l’exposition est d’explorer la ville de Tokyo au travers de représentations par des œuvres de mangas contemporains. C’est la raison pour laquelle vous ne trouverez pas les films de Miyazaki, les chefs-d’œuvre d’Osamu Tezuka, ni les personnages Doraemon et Pokemon.


    Un Tokyo vu à travers des bandes dessinées

    La profondeur et la signification des scènes de Tokyo décrites dans chacune de ces œuvres, ordinaires ou extra-ordinaires, réalistes ou fictives, varient énormément.

    Dans certaines œuvres, les lieux et les paysages de Tokyo font partie intégrante des personnages et des récits. Dans d’autres cas, il s’agit simplement d’un arrière-plan qui fait écho à l’humeur ou au sentiment qui prévalent à une certaine époque du Japon – comme la croissance économique rapide des années 50 ou la bulle économique des années 80.


    Entre destruction et reconstruction; histoire et fiction

    La partie la plus émouvante de l’exposition est la section d’ouverture consacrée à la « destruction et reconstruction » de la ville.

    Depuis la période Edo prémoderne jusqu’à l’ère moderne, Tokyo a été détruite et reconstruite à plusieurs reprises.

    Une série de grands incendies a détruit la ville d’Edo, comme celle qui est représentée dans « Hinoyojin », film de 2012 réalisé par Katsuhiro Otomo et se déroulant à Edo au XVIIIe siècle.

    À la fin du shogunat, Edo est rebaptisée Tokyo ou « la capitale de l’est » (à l’est, vis-à-vis de Kyoto située à l’ouest du Japon). La ville modernisée et occidentalisée a été détruite ensuite par le grand tremblement de terre de Kanto en 1923.

    En 1945, la capitale a été rasée par le raid aérien de Tokyo et réduite en cendres.

    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    Photo de l’exposition

    Dans la fiction, tout le monde se rappelle de la destruction des gratte-ciels de Tokyo par Godzilla, ou encore de la destruction de Tokyo et de sa reconstruction en une nouvelle capitale dans Akira ou Evangelion.

    En ces temps mouvementés par l’épidémie de coronavirus et l’annulation des JO 2020, événements inimaginables il y a encore peu de temps, ces fictions résonnent d’autant plus.

    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    Photos de l’exposition

    Enfin, la dernière section de l’exposition « Characters vs. City (Personnages vs. La Ville) » présente des personnages tel que la célèbre Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle, et diverses mascottes commerciales que l’on croise souvent à Tokyo.

    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    MANGA都市TOKYO 国立新美術館
    Photos de l’exposition

* Les informations ci-dessus sont celles connues au moment de la publication et sous réserve de modifications.

page 1 « Description » / page 2 « Infos pratiques »

1 2
Share.

Comments are closed.