English 日本語       Guide de Tokyo - art, culture et sorties

page 1 (1/2) « Description » 2 page suivante

  • Exposition
    Le mystérieux restaurant du dieu de la nourriture
    Cuisine japonaise au travers de l’art numérique et des plats de grands chefs

    28 janvier – 21 mai 2017
    Nihonbashi Kayabacho

    English 日本語

    Cette exposition d’art vous invite dans le monde mystérieux du « washoku » (la cuisine traditionnelle japonaise). Elle est à la fois interactive grâce aux installations digitales réalisées par Moment Factory, une compagnie créative de Montréal, utilisant la technologie de projection vidéo, et à la fois expérimentale puisque vous pourrez goûter cette exquise cuisine japonaise.

    Pour vous rendre au restaurant céleste où sont servis les « délices culinaires » du dieu de la nourriture préparés par de talentueux chefs reconnus, prenez un allée de Nihonbashi et laissez-vous guider par la bonne odeur du dashi (un bouillon de soupe).

    Exposition « Le mystérieux Restaurant du dieu de la nourriture » (article d’amuzen)

    Là-bas, Uka, le renard messager divin, vous guidera à travers le monde des dieux et des déesses. Ce monde ressemble un peu à l’univers mythique décrit dans le Kojiki (la chronique datant du huitième siècle sur les mythes et l’histoire des îles japonaises).

    Exposition « Le mystérieux Restaurant du dieu de la nourriture » (article d’amuzen)

    Lors de l’exposition, chaque visiteur a le droit de goûter un morceau d’« o-inari » divin (riz de sushi enveloppé dans du tofu frit salé et sucré, l’un des plats préférés dans l’archipel) préparé par Hisato Nakahigashi, chef et propriétaire du Miyamaso. Si vous le souhaitez, vous pourrez déguster d’autres plats traditionnels, préparés par des chefs renommés, comme la soupe miso, le « dashimaki-tamago » (omelette roulée, faite avec du dashi), les nouilles udon Inaniwa et le « chikuzen-ni » (plat sucré salé de légumes-racines et de poulet).

    Yoshihiro Murata (Kikunoi) et Joël Robuchon ont accepté de prendre part à l’exposition en tant que chefs invités.

    L’exposition aura lieu sur l’air de « Kachofugetsu », écrit et chanté par la chanteuse-auteur-compositeur japonaise Aimer. Sayuri Matsumura et Yumi Wakatsuki du groupe japonais « Nogizaka 46 » donnent leurs voix à Uka le renard.

    Exposition parallèle : « Super Ukiyo-é : le secret d’Edo » (entrée payante en sus).

    Exposition « Le mystérieux Restaurant du dieu de la nourriture » (article d’amuzen)

* Les informations ci-dessus sont celles connues au moment de la publication et sous réserve de modifications.

page 1 « Description » / page 2 « Infos pratiques »

1 2
Share.

Comments are closed.