English 日本語       Guide de Tokyo - art, culture et sorties

Exposition « Hokusai et le japonisme »

0

page 1 (1/2) « Description » 2 page suivante

  • Hokusai et le japonisme

    21 octobre 2017 – 28 janvier 2018
    Le Musée national de l’art occidental

    L’estampe japonaise « ukiyo-é » est un art qui s’est développé à l’ère Edo pour représenter des sujets variés comme des acteurs de kabuki, des personnages historiques et fictifs, la vie quotidienne d’Edo (Tokyo prémoderne) ou encore des sites pittoresques.

    L’ukiyo-é arrive en Occident, principalement par le biais du commerce fait avec les hollandais, commerce qui était autorisé sous la politique de fermeture du shogunat Tokugawa. Lorsque l’archipel renonce à sa politique isolationniste de deux siècles sous la pression des puissances occidentales au milieu du XIXe siècle, l’ukiyo-é se répand alors en masse.

    Cet art et ses caractéristiques – sa composition, ses couleurs, ses techniques, ses sujets et ses thèmes … ont beaucoup influencé les artistes occidentaux, surtout en France à la fin du XIXe siècle. La transition de l’impressionnisme au modernisme n’aurait d’ailleurs pu se produire sans ce phénomène qu’on nommera le « Japonisme ».


    ◆ « Hokusai et le japonisme » dans cette exposition

    Parmi les nombreux artistes d’ukiyo-é, l’un d’eux a eu une grande influence dans le japonisme. Il s’agit d’Hokusai Katsushika (1760-1849), le grand maître d’ukiyo-é de la fin de la période Edo. Ses « Trente-six vues du mont Fuji » et ses carnets de croquis « Hokusai Manga » (en anglais «Hokusai Sketchbooks »), qui rassemblent une série d’esquisses de sujets variés, ont eu un impact énorme sur les artistes en Europe et aux États-Unis, notamment chez les impressionnistes et postimpressionnistes, les sculpteurs, ainsi que chez les artistes décoratifs et d’estampes.

    L’exposition « Hokusai et le japonisme » explore le développement de l’art moderne occidental sous l’influence d’Hokusai. Elle rassemble quelque 200 peintures occidentales issues de collections japonaises et étrangères, quelque 30 nishiki-é (estampes en couleur) et 60 livres d’estampes de Hokusai.

    La comparaison des peintures occidentales avec les œuvres d’Hokusai met en lumière la façon dont les artistes tels que Monet, Degas, Cézanne, Van Gogh, Gauguin, Cassatt, Pissarro, Seurat et Bonnard entre autres… ont étudié les œuvres du Maître pour créer de nouveaux styles d’expressions.


    Points clefs de l’exposition

    ◆ Monet

    Comparez la composition rythmée des lignes verticales des arbres dans cet œuvre des « Peupliers au soleil » peint par Monet, collectionneur d’estampes de Hokusai, et les pins dans Hodogaya sur la route Tōkaidō, les « Trente-six vues du Mont Fuji » de Hokusai ».

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Claude Monet Poplars in the Sun 1891, oil on canvas
    The National Museum of Western Art, Tokyo, Matsukata Collection

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Katsushika Hokusai Hodogaya on the Tōkaidō from « Thirty-six Views of Mount Fuji »
    c. 1830-1831, woodblock print; ink and color on paper
    Minneapolis Institute of Art, Bequest of Richard P. Gale 74.1.237
    Photo: Minneapolis Institute of Art

     


    ◆ Degas

    Les poses quotidiennes des gens ordinaires qui figurent dans la collection de croquis « Hokusai Manga » ont stimulé l’esprit de recherche de Degas, qui a peint de nombreux danseurs.

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Edgar Degas Dancers, Pink and Green 1894
    pastels on paper, mounted on board, 66 x 47 cm
    Yoshino Gypsum Co., Ltd. (deposited at Yamagata Museum of Art)

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Katsushika Hokusai Hokusai Manga, vol. 11 (detail) date unknown
    woodblock printed book; ink and limited color on paper
    Uragami Mitsuru Collection, Tokyo

     


    ◆ Cézanne

    Dans cette œuvre du « Mont Sainte-Victoire », la montagne est vue en arrière-plan et les arbres sont disposés au premier plan, comme dans la composition d’Hokusai de la Plantation de thé de Katakura dans la province de Suruga, les « Trente-six vues du Mont Fuji ».

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Paul Cézanne Mont Sainte-Victoire c. 1886-1887, oil on canvas
    The Phillips Collection, Washington, D.C.

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Katsushika Hokusai Fuji Seen from the Katakura Tea Plantation in the Province of Suruga, from « Thirty-six Views of Mount Fuji » c. 1830-1831
    woodblock print; ink and color on paper
    MAK-Austrian Museum of Applied Arts/ Contemporary Art, Vienna
    Photo: ©MAK / Georg Mayer

     


    ◆ Van Gogh

    Avant Hokusai, la représentation des fleurs dans un vase était prédominante dans les natures mortes de la peinture occidentale. Mais ici, Van Gogh a peint des fleurs sauvages en premier plan, comme dans les œuvres d’Hokusai.

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Vincent van Gogh Roses 1890, oil on canvas
    The National Museum of Western Art, Tokyo, Matsukata Collection

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Katsushika Hokusai Peonies and Butterfly c. 1830-1831
    woodblock print; ink and color on paper
    Minneapolis Institute of Art, Bequest of Richard P. Gale 74.1.211
    Photo: Minneapolis Institute of Art

     


    ◆ Cassatt

    Auparavant, les jeunes filles étaient peintes dans une pose droite où elles avaient de la tenue et un maintien correct. Dans cette œuvre, la posture ennuyée de la jeune fille ressemble à la pose ennuyée qui apparaît dans un croquis « Hokusai Manga », ce qui témoigne de l’influence de ce dernier.

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Mary Cassatt Little Girl in a Blue Armchair 1878, oil on canvas
    National Gallery of Art, Washington, Collection of Mr. and Mrs. Paul Mellon, 1983.1.18
    Courtesy National Gallery of Art, Washington

    北斎とジャポニスム展 国立西洋美術館 (amuzen article)
    Katsushika Hokusai Hokusai Manga, vol. 1 (detail)
    1814, woodblock printed book; ink and limited color on paper
    Uragami Mitsuru Collection, Tokyo


    Cadeaux à nos lecteurs

    * Nous offrons à nos lecteurs, par tirage, cinq invitations pour deux à l’exposition.
    * Nous enverrons les invitations aux gagnants sans annoncer le résultat sur le site web.
    Date limite d’inscription: le 15 octobre 2017
    Lien à la page d’inscription : (ouverture bientôt)

* Les informations ci-dessus sont celles connues au moment de la publication et sous réserve de modifications.

page 1 « Description » / page 2 « Infos pratiques »

1 2
Share.

Comments are closed.