English 日本語       Guide de Tokyo - art, culture et sorties
  • Célébrer le Nouvel An dans la peau d’un Shogun

    Jardin de Hamarikyu
    2-3 janvier 2016

    Au 17ème siècle, pendant la période d’Edo, le jardin japonais Hamarikyu était un champ de fauconnerie relevant du shogunat Tokugawa.

    A l’occasion du Nouvel An, vous pourrez remonter le temps grâce aux magnifiques démonstrations de fauconnerie, avec les décentes de faucons qui seront réalisées depuis le toit de l’immeuble adjacent, haut de quelques 213 mètres. Et pour satisfaire votre gourmandise sans quitter les temps du shogunat, n’hésitez pas à goûter, entres autres nourritures et boissons en vente pour l’occasion, une soupe de « zoni » (un des repas typiques des fêtes du Nouvel An), préparée selon les recettes de la cuisine du 11e Shogun Iénari (18ème siècle). Si le cœur vous en dit, vous pourrez également vous essayer, en plein air, aux jeux traditionnels du Nouvel An. Autre précision d’importance : si vous arrivez aux jardins par bateau, vous serez accueilli aux sons du shishimai, danse du lion de style japonais, qui vous emportera rapidement dans la très festive ambiance du Nouvel An.

  • Nom de lieu Le jardin de Hamarikyu
    (en japonais) 浜離宮恩賜庭園
    Page d’accueil site web
    Téléphone 03-3541-0200
    Dates 2-3 janvier 2016
    Heures d’ouverture 9h – 17h (dernier accès 16h30)
    Tarifs Les manifestations sont gratuites
    *Le frais d’entrée en sus : ¥300 (65 ans et plus: ¥150)
    Adresse 1-1 Hamarikyu Teien, Chuo-ku, Tokyo
    Accès (Otemon Gate)
    • 7 min à pied de la station Shiodome (Toei Ligne Oedo et Ligne Yurikamome) et de la station Tsukiji-shijo (Toei Ligne Oedo)
    (Naka-no-gomon Gate)
    • 5 min à pied de la station Shiodome (Toei Ligne Oedo: la sortie 10)
    (par bateau bus)
    • L’arrêt Hamarikyu du Tokyo Cruise Water Bus (entre Hinodé Sambashi et Asakusa) et du Waterbus Cruise (entre Ryogoku et Odaiba)


* Les informations ci-dessus sont celles connues au moment de la publication et sous réserve de modifications.

Share.

Comments are closed.